Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/04/2008

Le coût de l'immigration en France

Sujet tabou s'il en est. Je me suis décidé à en parler après avoir lu un article figurant sur le site suivant :

http://www.contribuables.org/publications/les-monographie...

C'est un thème très délicat, polémique et souvent inabordé pour cause de "politiquement correct" (toujours et encore lui). Et pourtant....Mon propos n'est pas de crier "haro sur le baudet" et de dénoncer primairement, j'allais dire "beaufement", tel ou tel. Je suis chrétien, les mots de charité, partage, aide à son prochain, compassion etc...veulent dire quelque chose pour moi. Cependant, je ne souhaite pas que les communautarismes, les replis identaires (déjà bien présents) s'accroissent dans mon pays. La France vit actuellement une crise identitaire, le nier serait nier l'évidence. Une immigration toujours plus importante risque de déstabiliser notre société de plus en plus fragile. Il est de bon ton de louer le multiculturalisme, mais à forte dose, ce dernier fragmente le pays, désorganise l'école et exacerbe les passions. Bien évidemment tout ceci n'est pas simple, je n'ai pas de solution "miracle" et je ne veux tomber dans aucun extrême (ce n'est pas demain qu'on fermera les frontières et heureusement...). Je pense simplement qu'il faut réfléchir à ce problème et je souhaite que notre société y réponde vite et bien. Le "non dit" et le "politiquement correct" ne sont que sources de problèmes. C'est à mon sens, le défi majeur à relever pour notre pays. Quant au coût réel de l'immigration, il est temps qu'on ait des chiffres officiels pour que les différents partis politiques puissent en débattre comme n'importe quel autre sujet devant les français. Cela aurait le bénéfice de clarifier les choses... mais ce n'est que mon humble avis.

Commentaires

Comme disait je ne sais plus qui : "nous ne pouvons pas non plus accueillir toute la misère du monde". On le voit bien aujourd'hui, où cette "charité" aussi fausse qu'utopique montre ses limites depuis déjà longtemps. Limites largement dépassées d'ailleurs, puisque nous observons (notamment dans nos banlieues dites "chaudes") un retour de cette "charité" qui a au moins le mérite d'en placer la vanité en pleine lumière ! "Communautarismes, replis identaires" : on juge l'arbre à ses fruits.
Tabou ou pas, le sujet est à présent au pied du mur des politiques... et au fond, de ceux qui les mènent au pouvoir : n'a-t-on pas AUSSI les politiques que nous méritons ?...
Bon dimanche quand même !

PS : et bien sûr, bravo pour ce retour à une couleur plus "espérante" : votre Christ en haut à gauche (de Dali, sauf erreur ?) est déjà moins perdu dans la masse !

Écrit par : Michel de Tiarelov | 13/04/2008

Pour ce qui est de l'auteur de la "fameuse" phrase, il s'agit de Michel Rocard. Oui effectivement, nous avons les politiques que nous méritons...Le problème c'est que les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent...et nous n'avons eu droit qu'à des "réformettes" alors qu'il faudrait des REFORMES pour ce pays. Il y a un temps où les actes doivent succéder à la parole et pour ce qui est de paroles, le français est "champion du monde" quant aux actes, les vrais...nous attendons toujours.
Sur la couleur de ce blog, j'ai suivi vos conseils, le blanc est plus en accord avec "L'espérance", c'est vrai :-)

Écrit par : Jean-Michel | 13/04/2008

Les commentaires sont fermés.